vitam impendere vero

Incognito Investigations

Détective privé

La contre-enquête pénale

La contre enquête pénale peut avoir lieu lorsque:

  • Un plainte a été classée sans suite.
  • Un individu a été condamné à tort et souhaite obtenir de nouveaux éléments qui permettrons une révision de son procès.
  • Le/les coupables d'un délit ou d'un crime n'ont pas été identifiés et le dossier est clos.
  • Le dossier se trouve dans une impasse, sous peine d'être clôturé, par manque de preuves, le spectre de la prescription apparaît.
Si vous ou un membre de votre famille se trouve dans cette situation, nous pouvons intervenir.

Spécialité de l'Agence "Incognito Investigations"

La contre-enquête pénale est la spécialité de l'Agence de détective privé "Incognito Investigations".

Forts dans ce domaine d'une expérience de plus de 15 ans à côtoyer des enquêtes pénales, nous savons qu'il existe beaucoup de manquements: erreurs de procédure, omissions d'éléments clés, oublis, voir sauts de témoignages, etc...

Personne n'est à l’abri d'une erreur judiciaire!

Parce qu'il existe des carences du système judiciaire, aux conséquences lourdes, notre agence peut apporter son concours et ses compétences à des justiciables qui n'ont plus aucune autre voie de recours.
C'est pourquoi nous vous proposons de reprendre une procédure judiciaire à zéro, si vous ou un membre de votre famille vous estimez victime d'une erreur de jugement.
Nous ré-vérifierons les éléments de l'enquête pénale point par point, en effectuant des chronométrages, reconstitutions, etc... Nous ré-analyserons les procès-verbaux, les expertises et procéderons à de nouvelles auditions de témoins, recherchant de nouveaux éléments ou des pistes inexploitées dans votre faveur.
Ceci vous permettra de faire relancer une enquête close ou de ré-ouvrir un dossier clos par la justice - ceci est notre spécialité.

En collaboration avec votre avocat, notre agence définira une stratégie pertinente de recherches et de vérifications à effectuer.

Notre système judiciaire est de type inquisitoire durant les investigations pénales et l'instruction (voir les 2 modes d'enquête pénale), c'est à dire que les services judiciaires se chargent de rechercher des preuves étayant l'accusation.
Tandis que le justiciable ne dispose que d'un avocat dans l'impossibilité légale et matérielle de mener une enquête et donc d'œuvrer concrètement pour rechercher des éléments susceptibles d'étayer la thèse de la défense.

De nombreux cas, dans lesquels des personnes ont été soupçonnées, mises en cause et parfois même condamnées à tort, démontrent l'absolue nécessité pour le citoyen justiciable d'avoir le droit et la possibilité de faire procéder à des contre-enquêtes.

Remonter en début de page

L'autorité de la chose jugée

Deux cas de figure se présentent :

  • La société laisse en liberté une personne coupable.
    Le droit pénal veut qu'un jugement rendu, une fois les recours épuisés, ait autorité de la force jugée, autrement dit qu'il ne soit plus possible de revenir sur la décision rendue.
    Dans ce cas, c'est fini! Il ne vous reste plus que "vos yeux pour pleurer", l'amertume et la rage de vous soumettre à la fatalité. Il est trop tard pour faire appel à un détective privé.
    En revanche, si le dossier risque d'être éminemment clos par manque de preuves ou de nouveaux éléments, si l'épouvantail de la prescription s'agite, vous devriez vous dépêcher pour engager un détective qui recherchera les preuves permettant de relancer l'enquête.
  • La société a injustement condamnée un innocent
    Dans ce cas, le "principe de l'autorité de la chose jugée" s'efface devant la nécessité absolue de faire éclater la vérité.
    Faire appel à un détective privé est tout à fait opportun. C'est même votre dernière chance de faire éclater la vérité!

Remonter en début de page

Cadre légal d'une procédure de révision

Le Code de Procédure Pénale dans ses articles 622 à 626 organise une procédure de révision des décisions irrévocables entachées d'une erreur de fait et de réparation du préjudice subit du fait d'une condamnation injustifiée.
Art. 622 du CCP La révision d'une décision pénale définitive peut être demandée au bénéfice de toute personne reconnue coupable d'un crime ou d'un délit lorsque, après une condamnation, vient à se produire un fait nouveau ou à se révéler un élément inconnu de la juridiction au jour du procès de nature à établir l'innocence du condamné ou à faire naître un doute sur sa culpabilité.
Ainsi, en matière pénale, l'Agence "Incognito Investigations" coordonnée à votre avocat, s'érige en véritable contre-pouvoir et représente un dernier recours pour tous les justiciables confrontés aux dysfonctionnements et erreurs de l'institution judiciaire.

Remonter en début de page